Ce week-end, comme beaucoup d’autres week-ends, je suis restée à Madrid (et oui, quand on a un salaire espagnol, on ne peut pas se permettre des voyages fantastiques…)

Mais l’envie de respirer un grand bol d’air frais et de voir un peu de « Nature » était trop forte… Donc direction la sierra avec un petit groupe de compères! Mais la Sierra, où? Nous nous sommes décidés pour aller faire un tour près de Colmenar Viejo qui appartient au parc Naturel du Manzanares.

Et… objectif atteint! Beaucoup (trop?) de soleil, de (petites) plages où se baigner, des grenouilles par centaines et même… un peu d’histoire!

Colmenar Viejo, à cause de sa situation entre Segovia et Madrid, fut l’objet de disputes durant des années. Son nom proviendrait de la légende selon laquelle deux voyageurs auraient été accueillis par un apiculteur et décidèrent finalement de s’y installer. Ils décidèrent donc de donner au village de « El Colmenar del Viejo » c’est à dire « Le rucher du Vieux ».

Aujourd’hui c’est une ville qui a quelque peu été défigurée par la folie immobilière qui s’est emparée de l’Espagne il y a quelques années avec des immeubles tous identiques et surtout très récents… Mais laissons de côté la ville pour s’intéresser aux alentours.

Après avoir descendu du train, il faut suivre le quai tout droit qui se transforme en chemin de terre longeant la voie ferrée (mais pas de risque, il n’y a presque plus de trains qui y circulent). Ensuite, continuer un petit peu sur la route nationale (c’est la partie moins « amusante » et puis vous arrivez au chemin qui arrive à la montagne. Il n’y a plus qu’a suivre le chemin bleu, qui est juste à la droite et qui est indiqué par un bâton en bois avec un bout bleu. Le chemin n’est pas trop difficile, il faut juste faire attention au fait qu’il monte et descend beaucoup donc à déconseiller aux personnes non-préparées.

Le départ du chemin dans la montagne à Colmenar Viejo
Après la nationale, il faut descendre par ce chemin pour accéder à la randonnée
Il existe également de petites plages où on peut se baigner (si on en a le courage!)
Le temps a commencé à se couvrir en fin de journée
Publicités