Après plusieurs années de réflexions et diverses idées de négoce, j’ai décidé de me lancer et de me lancer à mon compte. Résidant en Espagne, j’ai donc dû m’affronter aux diverses et compliquées formalités pour simplement être l’équivalent de ce que serait en France être auto-entrepreneur, je nomme être « autónomo ». Si vous facturez quelques centaines d’euros à l’année, selon Hacienda, vous m’avez pas besoin d’être autónomo, il suffit de s’enregistrer auprès d’Hacienda pour obtenir un NIF qui figurera sur toutes vos factures.

Image du formulaire pour être entrepreneur en Espagne

Je vais donc faire part de mes expériences et n’hésitez pas à me contacter si vous avez des questions sur le sujet.

La première chose à faire est de s’enregistrer auprès de Hacienda (le centre des impôts). Attention, si vous vous êtes enregistrés par le passé, il faudra annuler le premier enregistrement pour s’enregistrer à nouveau. Je vous expliquerais plus loin pourquoi. Donc, vous vous enregistrez aux impôts grâce au formulaire 037. Il faudra ensuite déclarer la TVA trimestriellement.

Ensuite, avec votre preuve d’enregistrement, vous devez vous rendre au centre de Securité Sociale dans les 30 jours qui suivent l’enregistrement à Hacienda, sous peine de sanction si vous dépassez ce délai. Vous devez remplir un autre formulaire que vous demanderez à l’accueil et on vous demandera de choisir:

– votre mutuelle: vous pouvez choisir celle de votre choix, moi j’ai choisi la plus prêt de mon domicile

– la base de cotisation: elle determinera ce que vous paierez tous les mois à la Sécurité Sociale. Dans le cas où vous optez également pour la prestation chômage, la base permettra calculer la prestation. Je vous conseille d’opter pour la base de cotisation la plus basse pour ne pas payez une cotisation mensuelle trop élevée.

– le mode de paiement de la cotisation, automatique ou par « talón bancario ».

Voilà, une fois remplie ces deux formalités, vous devrez payer tous les mois 215 euros de cotisation à la sécurité sociale, 175 euros si vous avez moins de 35 ans. Il faudra également que vous pensiez à déclarer la TVA trimestriellement et la déclaration des impôts annuellement. En ce qui concerne la déclaration des impôts, il existe différentes charges que vous pourrez déduire de la déclaration annuelle: transport, téléphone, habits, repas, etc. Je vous conseille de vous renseigner auprès d’un contable pour savoir ce qui est déductible et ce qui ne l’est pas.

Voilà, j’avoue que je trouve que toutes ces formalités sont plutôt pesantes pour être auto-entrepreneur, surtout au jour d’aujourd’hui où il existe de nombreux designers, programmateurs, etc qui souhaitent s’installer à leur compte, sans avoir un capital énorme. Le fait de devoir payer tous les mois une cotisation fixe est un frein considérable pour beaucoup d’auto-entrepreneurs espagnols qui souhaiteraient s’installer à leur compte mais qui se découragent devant la multiplication des obligations et des formalités.

Je vous invite à découvrir cette vidéo qui vous explique la procédure (en espagnol):

Et vous, que pensez-vous de ces formalités?

Publicités