Je ne suis pas une personne de nature alarmiste, ni pessimiste. Mais j’avoue que se qu’il s’est passé les dernières semaines en semaine me rendent alarmiste ET pessimiste.

Qu’est-il en train de se passer en Espagne? Me demandent mes proches qui sont en France. Et bien, il se passe que le nouveau gouvernement qui est arrivé est en train d’appliquer des mesures qui sont totalement contre-productives, et qui favorisent la crise, pour faire bonne figure aux yeux d’Angela Merkel et compère (mais détériorant au final son image internationale, comme le démontre cet article).

Quelles sont les dernières mesures qui ont été prises ici?

  1. Augmentation des impôts sur le revenu

Pour un salaire d’un jeune moyen (25.000 euros annuels plus ou moins), l’augmentation sera de 250 euros par an. Pour un salaire de 40.000 euros, l’augmentation sera de 400 euros annuellement. Pour la majorité des salaires, les impôts s’éleveront donc à 30% du revenu. Les impôts sur les sociétés augmenteront également

Augmentation des impôts en Espagne
Augmentation des impôts en Espagne
  1. 2. Réforme du travail

Cette réforme, de mon point de vue, a des côtés positifs, mais également négatifs. Pour moi, les deux points les plus importants sont:

  • Justification du licenciement injustifié: tous les licenciements seront justifiés, à moins que le travailleur lui-même prouve qu’il est injustifié. Bref, les chefs d’entreprises se frottent les mains pour payer moins d’indemnisations dans le cas où ils veulent licencier un travailleur, car celui ne fera  sûrement rien. L’indemnisation du licenciement justifié est de 20 jours par année travaillée avec une limite d’un an , de 33 jours dans le cas d’un licenciement injustifié. Je suis mitigée sur cette mesure, car le travailleur perçoit tout de même 12.000 euros pour un salaire de 18.000 euros, plus les indemnités chômage, ce qui n’est pas rien.
  • Élmination d’autorisation administrative dans le cas d’un licenciement économique
Pour ceux qui voudraient comparer les situations du travail au niveau européen, je vous renvoie à cette excellente infographie.

3. Autres mesures

  • Augmentation du prix de l’élétricité: de 7% à partir d’Avril
  • À Madrid: augmentation du prix du transport de 25%, le ticket à l’unité vaudra 2 euros, le ticket de 10 unités vaudra 12 euros. Pour l’instant, l’équivalent du RER n’augmente pas (ce qui dans mon cas, revient au même prix de prendre le RER 40 minutes pour aller à Madrid que prendre le métro).

En résumé, toutes ces mesures pénalisent au travailleur moyen, qui voit ces conditions se dégrader (voir licencié), et le prix de la vie augmenter. Tout ça pourquoi? Pour plaire à Merkel et compagnie. Je vous ai dit, pessimiste et alarmiste 🙂

Pour aller plus loin:

« L’espagne ne vaut que pour le vin et le Flamenco« , El país du 14/04/2012

« L’histoire des raisons pour lesquelles la crise a détruit l’Espagne vu depuis la Moncloa« ,  El país du 13/04/2012

« Une overdose de douleur » The New York Times, 12/04/2012

« Les Espagnols travaillent plus que les Allemands« , Le petit Journal

Publicités